Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance vie ?

Un placement rentable

L’assurance vie est un contrat d’assurance d’une durée très longue qui permet de se constituer un capital produisant lui-même des intérêts. Le souscripteur peut ainsi améliorer sa retraite et transmettre un patrimoine au bénéficiaire de son choix. Dès l’instant où vous avez signé le contrat d’assurance vie, vous confiez votre épargne à un assureur ou une banque pour une durée déterminée. Au terme déterminé dans le contrat, l’établissement financier s’engage à vous verser de votre vivant l’argent que vous aurez épargné durant toutes ces années. Vous recevez la somme sous forme de capital différé ou de rente viagère.

Un contrat adapté à l’épargnant

placement rentableL’assureur ouvre un contrat d’assurance vie qui répondra à vos attentes spécifiques. Votre profil financier est établi afin de vérifier vos objectifs d’investissement et les risques que vous êtes prêt à faire prendre à votre capital. La performance du rendement diffère effectivement en fonction du support sur lequel sera placé l’argent. Si vous désirez une rémunération fixe sans courir de risque, le support en euros est l’assurance vie qu’il vous faut. Vous bénéficiez en contrepartie d’un taux d’intérêt minimum garanti. Si vous optez pour le support en unités de compte, l’argent est investi en titre boursiers sans garantie de rendement. En effet, la garantie dépend des titres boursiers ou immobiliers dans lesquels l’épargne est placée. Certes l’investissement demeure plus dangereux mais les perspectives de rendement sont meilleures en cas de progression des marchés financiers. Si vous souhaitez mixer ces différents types de placements, les multi-supports vous seront proposés. Les risques sont ainsi plus mesurés et les rendements sont avantageux.

Des versements libres ou programmés

Au moment de la signature du contrat, vous définissez les versements qui vous conviennent le mieux. Vous choisissez à votre guise le niveau, la régularité de la rémunération et la durée totale de l’assurance vie sans qu’il y ait de plafond de dépôt.

La clause bénéficiaire

Dans le cas où vous décédez, vous êtes obligé d’inscrire le nom d’un ou de plusieurs bénéficiaires dans la clause bénéficiaire du contrat d’assurance vie. La totalité de l’épargne leur sera alors transmise dans un cadre fiscal réellement intéressant. Vous désignez la ou les personnes dont vous souhaiteriez faire profiter de votre placement, pas nécessairement vos héritiers directs. Si vous changez d’avis en cours de contrat, vous pouvez modifier cette clause à tout instant.

Le rachat

L’argent que vous placez sur le contrat n’est pas bloqué et vous pouvez retirer tout ou partie de l’épargne si vous avez un projet à réaliser. Il peut donc servir ponctuellement pour une dépense imprévue et vous éviter ainsi l’endettement. Toutefois, la fiscalité peut être lourde. Il faut généralement des impôts et des taxes relativement élevés car plus l’épargne reste longtemps sur le contrat, moins elle est taxée à la sortie. Si votre contrat est en unités de compte ou multi-supports, surveillez les marchés financiers avant d’envisager un rachat. Il est recommandé de patienter jusqu’à ce qu’une hausse survienne pour que la démarche soit rentable.

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance vie ?
5 (100%) 1 vote