Guide de l’assurance vie

Qu’est-ce qu’un contrat d’assurance vie ?

guide assurance vieL’assurance vie est un contrat par lequel l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente à une personne, le souscripteur, moyennant une somme d’argent reçue en une ou plusieurs fois. Ce versement se fait selon le type de contrat souscrit, soit un contrat d’assurance en cas de décès, soit un contrat d’assurance en cas de vie. Un contrat d’assurance vie est souvent perçu uniquement comme un outil de transmission de capital. Certes ce produit permet de léguer l’intégralité du capital investi durant des années aux bénéficiaires désignés dans le contrat en cas de décès dans un cadre fiscal avantageux, mais l’assurance vie est bien plus que cela.

En effet, ce type de contrat se montre très souple et représente également un véritable outil d’épargne sur le long terme tant que le souscripteur est en vie. Il s’agit en outre d’un moyen efficace de préparer la transmission de ses biens ou encore de se constituer un complément pour la retraite. Quel que soit le but recherché, un contrat d’assurance vie offre une grande diversité de solutions tant pour se constituer une épargne que pour faire fructifier un capital en plus du placement initial au moyen de versements libres ou programmés, réguliers ou non sans limite de montant. Par ailleurs, il est tout à fait possible de souscrire un ou plusieurs contrats d’assurance vie. Même si fiscalement il est plus intéressant d’épargner pendant au moins huit ans, le souscripteur reste libre de récupérer à tout instant son capital enrichi de ses éventuelles plus-values, ou d’opter pour le versement d’une rente viagère au terme. Passé le huitième anniversaire du contrat, vous pouvez racheter tout ou partie de votre épargne à votre guise tout en bénéficiant d’une fiscalité particulièrement avantageuse. Plus d’informations sur cette page.

Un amalgame entre l’assurance décès et l’assurance vie

Leur appellation provoque souvent la confusion. L’assurance décès et l’assurance vie sont techniquement des contrats d’assurance vie permettant d’assurer la sécurité matérielle de vos proches, mais elles ne répondent pas au même objectif. La première est un contrat du domaine de la prévoyance tandis que la seconde est un outil d’épargne et de transmission. Dans le cadre de l’assurance décès, le risque assuré est le décès du souscripteur. Conclue pour une durée précise, elle vise à garantir les conséquences d’un décès prématuré. L’assurance décès prévoit le versement d’un capital forfaitaire aux bénéficiaires seulement si le décès intervenait avant le terme de la garantie.

Le montant de ce capital est par ailleurs fixé lors de la signature du contrat. Si l’assuré est encore en vie à cette date, aucun capital ne sera versé. S’agissant de l’assurance vie, le contrat est généralement souscrit sans limitation de durée en vue de la constitution d’un capital sur le long terme. L’épargne augmentée des intérêts accumulés est librement disponible. L’adhérent se constitue ainsi un complément de revenus en vue de la retraite ou pour subvenir aux besoins de la famille tant qu’il est envie. Ce placement financier est totalement conditionné par la vie de l’assuré. Si ce dernier décédait en cours de contrat, le capital constitué est versé aux bénéficiaires qu’il a préalablement désignés dans le contrat. Dans ces conditions, l’assurance vie fait plus exactement office de placement que d’assurance.

A qui se destine l’assurance vie et pour quels besoins ?

Tout le monde peut avoir un intérêt à ouvrir un ou plusieurs contrats d’assurance vie. Il est impératif d’être majeur pour signer un contrat mais parents ou grands-parents peuvent souscrire une assurance vie pour leurs enfants ou petits-enfants mineurs. Ces derniers pourront profiter du capital dès la majorité sous forme de rente annuelle ou autre selon ce que vous avez prévu dans les modalités du contrat. Ce système évite ainsi au bénéficiaire de vider tout le compte de l’assurance vie en une seule fois. Pour toutes personnes majeures, le contrat d’assurance vie demeure le seul produit capable de répondre à la majorité de vos objectifs patrimoniaux.

Il peut donc servir aussi bien à la constitution d’un capital de long terme, à garantir un crédit quel qu’il soit, à diversifier votre épargne, à protéger votre conjoint, à s’offrir des revenus supplémentaires réguliers, à préparer votre retraite ou la succession, à bénéficier des performances de la Bourse ou encore à vous protéger contre les aléas de la vie. Dès l’instant où vous prévoyez de placer votre argent sur au moins quatre années, vous pouvez opter pour l’assurance-vie sans aucune hésitation. Même les personnes âgées de plus de 70 ans ont tout intérêt à recourir à la meilleure assurance vie. En effet, les sommes versées au décès de l’assuré sont exonérées de droits jusqu’à 30 500 euros. Au-delà, les intérêts générés ne sont pas taxés, seuls le sont les versements que vous effectuerez à votre guise pendant la durée de vie du contrat.

Guide de l’assurance vie
5 (100%) 1 vote