Le contrat d’assurance vie prévoyance

Un véritable contrat de prévoyance

véritable contrat de prévoyanceBien que l’assurance vie couvre la notion d’épargne et fait alors partie d’une stratégie globale d’investissement, elle peut également être souscrite spécifiquement pour protéger vos proches ou votre propre personne contre les pertes financières provoquées par votre décès ou, invalidité ou perte d’emploi. Il s’agit dans ce cas d’un contrat de prévoyance appelé assurance décès.

Vous cotisez régulièrement une certaine somme qui dépend de votre âge mais aussi du niveau de garantie exigé, en d’autres termes du montant du capital d’assurance qui sera versée lors du décès. En contrepartie, la compagnie d’assurance s’engage à payer un capital au(x) bénéficiaire(s) au moment de votre décès ou à vous-même en cas d’invalidité, de perte d’autonomie, d’incapacité de travail, de chômage, etc… Le capital garanti est par ailleurs fixé lors de la signature du contrat en fonction de votre budget et de ce que vous envisagez pour les bénéficiaires.

Tant que vous payez les primes, vous ou vos proches êtes assurés de recevoir un capital ou une rente si le sinistre survenait. Ce contrat étant limité dans le temps, il prend normalement fin lorsque vous atteignez un âge déterminé lors de la souscription. La garantie s’arrête si vous êtes vivant à cette date sans que vous puissiez être remboursé. Néanmoins, les bénéficiaires perçoivent un capital réellement avantageux.

Les garanties de prévoyance

garanties de prévoyanceSouscrire une assurance vie dans l’optique de vous prémunir contre les aléas de la vie vous amène à choisir les garanties correspondant à vos besoins. Les garanties de prévoyance deviennent effectives seulement si le contrat est en moins-value. Néanmoins, elles demeurent seulement des options et le rendement du fonds euros, le niveau des frais, la qualité des supports d’investissement doivent être vos critères essentiels même si ces garanties constituent un atout très appréciable.

Si vous optez pour la garantie décès majorée, un pourcentage a pour effet d’augmenter le capital garanti. La garantie plancher permet au(x) bénéficiaire(s) de percevoir un capital égal aux versements nets de frais d’un contrat multi-support, quelle que soit la valeur des unités de compte à cette date. Dans le cas où le contrat affiche une moins-value au moment de votre décès, le(s) bénéficiaire(s) touchera au minimum le montant des sommes versées, soit la somme plancher. Ensuite, la garantie indexée augmente chaque année le capital garanti revalorisé à un taux annuel prédéterminé pouvant être le taux d’inflation ou le livret A. Quant à la garantie cliquet, les plus-values boursières sont acquises de sorte que le montant versé à votre décès sera égal à la plus haute valeur de l’épargne atteinte sur le contrat.

Si vous souhaitez vous prémunir de la perte totale et irréversible d’autonomie ou du décès provoqués par un accident, la garantie décès accidentel prévoit le versement d’un capital au profit du bénéficiaire. Pour fixer librement le montant à transmettre, choisissez la garantie vie universelle qui cessera à une date fixée à l’avance. En revanche, la garantie vie entière se poursuit sans limite d’âge de l’assuré, tandis que la garantie de bonne fin permet de percevoir une rente pour la retraite. Si vous décédez avant le terme du contrat, l’assureur prend le relai en continuant de régler la cotisation à votre place. A l’échéance, les bénéficiaires toucheront alors le capital initialement prévu. Dans tous les cas, vos proches figurant dans l’assurance vie recevront un capital ou une rente en dehors de la succession. Enfin en cas de coup dur vous rendant invalide ou vous faisant perdre votre autonomie, la garantie exonération des cotisations vous rembourse les primes versées en cas d’arrêt de travail pour raisons médicales ou d’invalidité, et la garantie dépendance vous verse un capital en cas de dépendance totale.

Le contrat d’assurance vie prévoyance
Evaluez cet article