Le Contrat NSK

Un contrat d’assurance vie lucratif

contrat d’assurance vie lucratifCréés le 1er janvier 2005, les nouveaux contrats investis en actions soit NCIA, ou contrats d’assurance vie NSK pour Nicolas Sarkozy, succèdent aux contrats DSK lancés par l’ancien ministre des Finances Dominique Strauss-Kahn pour encourager l’investissement dans les sociétés européennes et les entreprises innovantes. Ce produit multi-support particulier est peu répandu et pourtant, l’assurance vie NSK est certes assez risquée mais offre des rendements potentiellement plus élevés que ceux proposés par certains autres contrats, notamment mono-supports.

Vous devez effectivement investir au minimum 30 % d’actions européennes ou titres assimilés dans ces sociétés. En contrepartie, les intérêts acquis dans le cadre des contrats NSK sont exonérés du prélèvement de 7,5 % de l’impôt sur le revenu applicable aux contrats d’assurance vie au-delà de huit années de détention, en cas de rachat ou de sortie en capital au terme du contrat.

L’intérêt du contrat NSK

Contracter une assurance vie NSK incite à investir sur des supports risqués susceptibles de fournir de grandes performances. Les épargnants possédant un gros capital et connaissant l’univers de la Bourse avaient tout intérêt à souscrire à un tel dispositif. De plus, l’exonération d’impôt après huit années d’existence représente l’avantage essentiel puisqu’aucune assurance vie ne propose un tel bénéfice. Par ailleurs, la fiscalité du contrat NSK est dégressive en fonction de son âge.

La taxation des intérêts est fixée à 35 % pendant les quatre premières années de détention de l’assurance vie. Entre le quatrième et le huitième anniversaire du contrat, les intérêts sont fixés à 15 %, puis après le huitième anniversaire, les intérêts sont exonérés de taxation. En revanche, vous n’échapperez pas aux prélèvements sociaux de 13,5 % qui demeurent obligatoires quelle que soit l’ancienneté du contrat. Enfin non seulement la fiscalité est nettement plus avantageuse que celle du contrat d’assurance vie standard, mais en plus le contrat d’assurance vie NSK ne bloque pas le capital qui reste constamment disponible.

Les inconvénients du contrat NSK

contrat NSKLe contrat NSK se montre quelque peu figé. En effet, sa transformation en contrat multi-support simple dans l’objectif d’arbitrer son épargne vers des supports plus sûrs entraîne systématiquement la perte des avantages fiscaux ouverts par la période de détention. En outre, le caractère contraignant de l’assurance vie NSK en matière de supports peut faire peur aux personnes peu au fait du secteur boursier.

Le contrat doit obligatoirement être composé de 30 % d’actions ou de titres parmi lesquels un minimum de 10 % de parts dans une entreprise exerçant une activité dans des secteurs innovants, c’est-à-dire dans les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation soit FCPI, ou les Fonds d’Investissement de Proximité soit FIP. Le contrat d’assurance vie NSK doit également comporté un minimum de 5 % de titres non cotés en Bourse. Par ailleurs, la dimension risquée n’attire pas beaucoup d’assurés qui préfèrent profiter d’un contrat moins rentable mais plus fiable. Bien que le rendement soit véritablement intéressant, ce dispositif s’adresse surtout aux épargnants disposant d’un patrimoine important et constitue un complément intéressant à un contrat d’assurance vie classique. Depuis le 1er janvier 2014, il n’est plus possible de souscrire de contrat investi en action NSK qui n’a pas rencontré le succès escompté.

 

Le Contrat NSK
Evaluez cet article