Assurance vie temporaire

Assurer l’avenir de ses proches

Assurer l’avenir de ses prochesL’assurance décès temporaire est souscrite pour une période limitée, renouvelable annuellement ou tous les cinq ans, afin de répondre à un objectif de prévoyance. Elle permet de mettre votre entourage à l’abri des difficultés financières que pourraient engendrer votre décès ou votre invalidité. La compagnie d’assurance garantit le versement d’un capital ou d’une rente, au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) si vous décédez en cours de contrat ou à vous-même en cas d’invalidité. En revanche si vous êtes vivant ou que vous êtes en bonne santé à l’échéance contractuelle, l’assureur ne paie aucune prestation. Les cotisations auront été versées à fonds perdus comme dans n’importe quel contrat d’assurance.

Ainsi, un tel contrat ne comporte pas de valeur de rachat puisque vous ne pouvez pas récupérer l’argent distribué en cours de contrat. Concernant le montant forfaitaire du capital, celui-ci est déterminé lors de la signature en prenant en compte vos besoins de protection, votre âge et votre état de santé. Les primes sont révisées à chaque renouvellement du contrat.

Les personnes et les situations concernées

L’assurance décès temporaire est adaptée aux célibataires ou aux jeunes couples. Il peut s’agir de parents désireux de garantir la protection du conjoint et des enfants en cas de coup dur. Les créateurs d’entreprise dont le conjoint participe à l’activité de la société peuvent également trouver un intérêt dans l’assurance temporaire. Ils peuvent ainsi protéger leur conjoint en cas de décès ou perte totale et irréversible d’autonomie ou invalidité causés par un accident ou une maladie, permettant alors à l’entreprise de ne pas sombrer. Il est intéressant de savoir qu’en cas d’accident, le capital est généralement doublé. De plus, l’assurance temporaire décès ne dure qu’un certain temps.

La durée de vie de l’assurée est calculée de sorte de prendre date de l’expiration du contrat, avec un âge limite. Toutefois, si l’assurance garantit un crédit, elle se terminera en même temps que le prêt. Dans le cas où l’assurance temporaire se destine à assurer l’éducation d’un enfant, le terme du contrat peut être fixé à l’entrée dans la vie active de l’enfant. Enfin, si elle est souscrite pour maintenir un certain niveau de vie d’un conjoint qui ne travaille pas, l’assurance décès prendra alors fin lorsqu’il aura trouvé un emploi.

Une fiscalité favorable

fiscalité favorableLe contrat temporaire décès permet de profiter des avantages fiscaux de l’assurance vie. Le capital est transmis au(x) bénéficiaire(s) sans être intégré à l’actif successoral. Étant un contrat non rachetable, l’assiette de taxation se constitue de la prime annuelle ou de la prime versée à la souscription en cas de versement unique. Un abattement de 152 000 euros par bénéficiaire sera déduit de ces sommes et pour les montants supérieurs, la compagnie d’assurance effectuera un prélèvement de 20 %.

En cas de primes versées après le 70e anniversaire de l’assuré, l’article 757-B du Code général des impôts soumet la fraction dépassant 30 500 euros aux droits de succession selon le lien de parenté existant entre le bénéficiaire et le souscripteur. Mais concernant le conjoint et le partenaire lié par un pacs, ils sont totalement exonérés des droits de succession depuis la loi du 21 août 2007.

Assurance vie temporaire
Evaluez cet article