Assurance vie en cas de décès

Assurance décès : Une protection financière

Une protection financièreL’assurance décès est un contrat de prévoyance qui permet de vous prémunir contre les risques de décès, d’invalidité et de perte d’autonomie. Les assurances vie mettent à l’abri votre famille mais également votre propre personne contre les aléas du quotidien. Si vous décédez avant le terme du contrat, la compagnie d’assurance garantit effectivement le paiement d’un capital au(x) bénéficiaire(s) désigné(s) dans le contrat. En cas d’invalidité et de perte d’autonomie, c’est vous qui percevrez les primes dont le montant est préalablement fixé à la signature de l’assurance vie. Pour cela, devez remplir des formalités médicales simplifiées et vous versez régulièrement une cotisation à fonds perdus.

Son calcul se fait en prenant en compte le montant du capital mais aussi votre âge. Pour un capital équivalent, plus votre espérance de vie est élevée, plus les cotisations sont faibles. Ensuite, vous choisissez librement le niveau de garantie qui vous convient le mieux selon votre souhait de protection. Sachez que même le versement mensuel d’une somme modeste est suffisant pour garantir un solide capital et assurer l’avenir et la sécurité financière de vos proches.

L’avantage du contrat ne se produit que si l’accident contre lequel vous vous assurez survient, en l’occurrence le décès. Le capital garanti peut être versé rapidement aux bénéficiaires, ce qui leur permet généralement de faire face aux conséquences financières liées au décès, comme le coût des obsèques, les droits de succession ou encore le règlement des factures et impôts dus au nom du défunt.

Une fiscalité allégée

En cas de décès, les bénéficiaires perçoivent un capital financier sans avoir à payer les droits de succession dans une limite de 152 000 euros. Pour les conjoints et partenaires de pacs, la formule est encore plus intéressante puisqu’ils bénéficient d’une exonération totale. Et si vous êtes propriétaire de peu de biens, l’assurance décès privilégie fortement votre conjoint ou vos enfants, mais aussi les personnes qui ne font pas partie de votre famille et qui, normalement, paient d’importants droits de succession.

Toutefois, le montant du capital correspond à la valeur de rachat qui varie en fonction de l’évolution des marchés financiers. Si une crise boursière survenait, la valeur de rachat peut être inférieure aux versements nets réalisés par l’assuré. Ce risque de moins-value est le péril principal couvert par les options de prévoyance des contrats d’assurance vie. Le risque de la perte d’autonomie est également une garantie favorable pour préserver votre vie en cas de coup dur. Ces garanties peuvent ainsi se révéler être de précieux alliés afin de vous protéger au maximum. Quoi qu’il en soit, souscrire une assurance vie dans un objectif de prévoyance permet de percevoir un capital réellement plus avantageux que d’autres types de placements.

Un contrat éphémère

fiscalité allégéeUne assurance vie prévoyance est un contrat limité dans le temps. Elle prend normalement fin lorsque vous atteignez un âge déterminé au contrat, généralement 75 ans. Si vous êtes en vie à cette date, la garantie cesse et l’assureur garde les cotisations pour couvrir d’autres personnes comme le veut le principe de la mutualisation des risques de l’assurance.

Vous ne récupérez donc pas l’argent versé comme avec un contrat d’assurance vie classique mais les bénéficiaires toucheront un capital beaucoup plus important que ce que vous auriez épargné sur un contrat d’assurance vie classique. Enfin, si vous souhaitez vous couvrir pour une période déterminée et assurer un besoin spécifique, l’assurance vie prévoyance est loin d’être réservée qu’aux seniors.

Assurance vie en cas de décès
5 (100%) 1 vote