Le Livret A continue de faire le succès l’assurance vie

Le Livret A attire de moins en moins les Français qui préfèrent désormais plébisciter l’assurance vie. Les épargnants n’hésitent plus à retirer leur argent placé sur le Livret A afin d’alimenter leur contrat d’assurance vie, provoquant une baisse nette du produit d’épargne boudé de 6,13 milliards d’euros.

Un rendement plus attractif

succès l’assurance vieL’assurance vie rassure les Français pour sa faculté de fournir une épargne de précaution et de se constituer un capital. Avec un taux de rémunération de seulement 1 %, le Livret A ne fait plus d’émule. Bien que celui des supports et contrats d’assurance vie en euros varie selon les compagnies d’assurance, il demeure nettement supérieur.

En effet, le rendement d’un fonds en euros se compose d’un capital garanti à un taux minimum annuel, auquel s’ajoutent des intérêts complémentaires en fin d’année en fonction des bénéfices financiers réalisés par l’assureur. En moyenne, les contrats en euros ont rapporté 2,5 % en 2014. Concernant les supports en unités de compte, leur performance dépend des actifs financiers qui les composent et donc du marché des actions en question. De plus, les intérêts de l’épargne sur les contrats en euros sont comptabilisés au jour le jour ce qui n’est pas le cas du Livret A dont les intérêts sont calculés tous les quinze jours.

Du point de vue successoral, les sommes investies sur le Livret A sont automatiquement réintégrées dans l’actif successoral contrairement aux capitaux de l’assurance vie qui sont exonérés de droits de succession. Dernier point attrayant, l’assurance vie ne connaît aucun plafond alors que les versements sur un Livret A sont limités à 22 950 euros depuis le 1er janvier 2013.

Un succès durable

Depuis le 1er août 2014, l’assurance vie continue de profiter de son niveau de rémunération plus attractif que le Livret A défiscalisé dont le taux n’est plus que de 1 % à cause de la faiblesse de l’inflation. Par conséquent, la plupart des ménages vident une grande partie de leur Livret A pour transférer l’argent sur l’assurance vie plus rentable. En novembre 2014, les Français ont ainsi versé 1,9 milliard d’euros supplémentaires sur leurs contrats.

L’encours de ce placement détenu par 62 % des Français atteint désormais 1515,2 milliards d’euros. En outre, le Livret A est devenu l’antichambre du compte courant. Devenu très peu rémunérateur, les Français n’ont pas de scrupule à puiser dans cette enveloppe pour effectuer des dépenses incontournables tels que les impôts, le financement des dépenses de santé ou autres indispensables. Au moindre regain de la consommation et face à son principal concurrent de l’assurance vie, le Livret A devient une victime qui ne semble pas prête de se relever.

Le Livret A continue de faire le succès l’assurance vie
Evaluez cet article