Comment choisir une assurance vie?

Définition

L'assurance vie : définitionL’assurance vie est un contrat d’épargne à moyen et long terme qui permet de faire fructifier le capital placé en profitant d’une fiscalité réduite sur les plus-values. Considérée comme une épargne de précaution, elle est largement utilisée pour produire des revenus et ainsi préparer la retraite, protéger les proches et organiser la succession en transmettant un patrimoine. Ce placement financier apporte ainsi une réponse à tous vos projets et présente surtout un intérêt en matière de fiscalité successorale en cas de décès.

En cas de vie, vous toucherez le capital épargné produit par les versements et les intérêts générés tandis que ce capital sera transmis sous forme de rente au bénéficiaire que vous aurez préalablement désigné dans le contrat si vous décédez de son vivant, indépendamment de votre succession. Il s’agit de la clause bénéficiaire qui fait partie intégrante de l’assurance vie. Elle permet de profiter des spécificités tant d’un point de vue civil, à travers la transmission, que fiscal. En l’absence de bénéficiaire désigné, le capital versé entrera dans votre succession et ne bénéficiera donc pas des avantages inhérents à l’assurance vie. Si la transmission est prévue au conjoint, partenaire pacsé ou frères et sœurs, la loi prévoit l’exonération totale des droits de succession, ce qui est réellement intéressant, d’où l’intérêt de souscrire une assurance vie pour fournir un héritage certain à votre famille.

Par ailleurs, l’assurance vie se caractérise par sa très grande souplesse. Vous placez et retirez effectivement votre argent comme vous le voulez, quand vous le souhaitez. Gardez toutefois bien à l’esprit qu’il s’agit avant tout d’un placement à moyen terme et à long terme et que vous subirez des frais si vous puisez dans votre épargne sans attendre. Par ailleurs, l’épargne investie en fonds euro est totalement protégée, ce qui fait de l’assurance vie un contrat sécurisé. Vous avez ainsi la garantie d’obtenir un capital intéressant à la fin du contrat. Enfin, sa fiscalité est réellement avantageuse. Que ce soit sur les intérêts perçus ou sur les droits de succession, l’assurance vie est un des placements les moins taxés en France.

Son fonctionnement

Un versement initial ouvre le contrat. Ensuite, le dépôt d’argent peut être régulier ou non quel que soit le montant. Vous avez effectivement la possibilité de faire un versement unique. Dans ce cas, la totalité de votre capital est versée en une seule fois à la souscription du contrat. Vous avez également l’opportunité de faire un versement libre ; vous pouvez placer ce que vous souhaitez et quand vous le voulez bien qu’un montant minimum soit néanmoins généralement fixé.

fonctionnement de l’assurance vieEnfin, vous pouvez programmer un versement en accord avec votre assureur. Vous déterminez alors le montant minimum et la périodicité des versements à la souscription ou en cours de vie du contrat, et ceux-ci peuvent évoluer librement dans le temps. Dans ce dernier cas, il est recommandé de répartir les versements mensuellement sur le fonds en euros et sur les unités de compte afin de lisser les mouvements haussiers et baissiers des marchés pour une gestion optimisée de votre assurance vie. Quel que soit le mode de versement, vous pouvez investir votre épargne dans un support garantissant le capital, également appelé le fonds euro, ou dans des supports variés comme les actions ou l’immobilier, dénommés unités de compte. Il est donc possible de répartir votre argent selon le rendement que vous souhaitez obtenir et le risque de perte que vous acceptez de prendre. La compagnie d’assurance auprès de laquelle vous avez souscrit votre assurance vie se charge de la gestion de votre investissement, vous ne vous vous occupez de rien une fois les supports choisis. Vous êtes libre de décider de la répartition et des arbitrages ou de prendre des options automatiques qui gèrent le rythme de l’investissement, qui sécurisent les plus-values, etc…

Le rendement annuel des fonds en euro varie selon les contrats. Globalement en baisse depuis quelques années, il a atteint environ 2,5 % net de frais de gestion en 2014. Les meilleures assurances vie atteignent cependant près de 4 % de rendement ce qui reste un amortissement attractif compte tenu de la fiscalité avantageuse du produit. L’argent investi donne naissance à des revenus qui s’ajoutent à votre capital initial. Vous pouvez profiter du capital et des plus-values à la fin du contrat et pour autant, l’épargne accumulée sur le compte de l’assurance vie n’est pas bloquée et reste disponible à tout moment sans frais ni pénalités autres que la fiscalité. Toutefois, il est préférable d’épargner au minimum huit ans pour bénéficier au mieux des avantages fiscaux de l’assurance vie à titre personnel.

Les formes de contrat d’assurances vie

  • -Le contrat mono-support en euro est majoritairement investi dans des obligations du secteur public ou privé qui sont des produits à taux garanti. Chaque année, les intérêts sont définitivement acquis, bénéficiant d’une revalorisation. Ce procédé est appelé effet de cliquet et offre un placement sans risque.
  • -Le contrat multi-support est investi sur divers fonds plus ou moins spéculatifs certes plus risqué mais plus rémunérateur. Vous réalisez des arbitrages entre les supports, c’est-à-dire que vous transférez tout ou partie de votre capital d’un fonds à un autre. Vous pouvez ainsi vous positionner librement sur un ou plusieurs supports financiers selon vos besoins et réorienter votre capital à tout moment vers un ou plusieurs nouveaux supports financiers plus performant(s) ou plus sécuritaire(s) en fonction de vos propres besoins. Le fonds en euros ou fonds garanti est équivalent au contrat mono-support. Quant aux fonds en unité de compte, ils sont basés sur des fonds communs de placement ou des Sicav boursières investis sur les marchés financiers et ces fonds ne sont pas garantis en montant. A chaque versement, un nombre de part est attribué selon le cours du fonds. La valeur de la part varie à la hausse ou la baisse et seul ce nombre de parts acquises est garanti. Suivant les contrats, la répartition entre les fonds peut être libre, il s’agit alors de gestion libre. La répartition peut être présélectionnée, c’est la gestion profilée, ou encore automatisée selon un mandat de gestion et dans ce cas c’est une gestion pilotée ou gestion sous mandat. Le Code des assurances a créé en 2014 le fonds de diversification qui se retrouve sur le contrat Euro-croissance offrant une garantie en capital au terme de huit ans pour procurer un rendement supérieur aux fonds en euros sur le long terme.

Vous décidez de la composition du contrat à votre guise et vous modifiez sa répartition dans le temps quand vous le désirez avec les arbitrages qui peuvent être réalisés sans payer d’impôt sur les plus-values.

Enrichir votre épargne et récupérer votre argent

épargne et récupérer votre argentL’assurance vie est un contrat extrêmement flexible. Vous êtes entièrement libre de verser des sommes de temps à autre ou épargner régulièrement. Peu importe le montant et le moment où vous placez l’argent. Vous pouvez parfaitement verser 50 euros tous les mois ou 1 000 euros tous les trimestres en fonction de votre situation et de votre budget. Le contrat restant accessible, rien ne vous empêche de récupérer la totalité ou une partie de votre épargne au moindre problème financier rencontré.

Pour ce faire, il suffit de demander le rachat total ou partiel de votre contrat d’assurance-vie. Des frais d’entrée peuvent être prélevés lors de chaque versement, ainsi que des frais de gestion annuels et des frais d’arbitrage en cas de transfert d’un support à un autre. A partir du 1er janvier 2015, le montant total des frais à l’entrée et sur versement ne doit pas dépasser 5 % du montant des primes versées au cours d’une même année comme l’annonce l’article L. 132-22-1 du Code des assurances. Concernant les frais de gestions, ils sont prélevés sur la valeur de chaque part ou sur le nombre de parts pour les fonds en unités de compte. Pour le fond en euros, ils sont déduits des intérêts bruts du fonds et c’est seulement les intérêts nets de ces frais de gestion qui sont versés. Les frais de gestion seront plus élevés sur les fonds en unité de compte que sur les fonds en euros. Cependant, la rémunération des fonds en euros est toujours communiquée en net de frais de gestion. Ainsi, vous pouvez les comparer sans vous préoccuper de ces frais.

De plus, les indemnités de retrait peuvent être assez élevées si vous utilisez l’argent placé sur le contrat avant huit ans. Mais sachant que durant les premières années les gains sont minimes, vous n’aurez pas à régler une grosse somme. En outre après huit ans d’épargne, les intérêts auront pris de l’importance et vous pouvez gagner jusqu’à 4 600 euros par an en payant uniquement les prélèvements sociaux. Néanmoins, si votre objectif est purement de vous constituer un capital, vous n’avez pas de garantie de retrouver l’intégralité de votre mise si vous investissez dans des unités de compte. Pour trouver une assurance vie adaptée à vos besoins, découvrez notre comparateur d’assurance vie, c’est GRATUIT & SANS ENGAGEMENT

Comment choisir une assurance vie?
3.67 (73.33%) 3 votes