Assurance animaux : comment se faire rembourser ?

comment se faire rembourser

Si votre animal de compagnie est victime d’un accident ou tombe malade, le prix de la consultation vétérinaire, le coût des médicaments pour son traitement et les éventuels frais liés à des examens complémentaires ont vite fait de mettre à mal votre budget. Les vétérinaires n’appliquent pas de tarifs conventionnés comme le font les médecins.

Les prix sont fixés librement par les praticiens qui n’ont pas de plafond à respecter. De plus, les cabinets vétérinaires s’équipent de machines d’imagerie très sophistiquées afin d’affiner leur diagnostic. Ces appareils coûtent cher non seulement à l’achat mais aussi à entretenir.

Par conséquent, les vétérinaires sont contraints de répercuter ces coûts de fonctionnement sur leurs honoraires. Pour ne pas devoir renoncer à des examens qui pourraient sauver la vie de votre fidèle compagnon faute de moyens, la meilleure solution reste la souscription à une assurance santé animal. Comment fonctionne ce type d’assurance ? Comment se faire rembourser ?

Un fonctionnement identique à une mutuelle classique

L’assurance pour animaux fonctionne comme votre propre complémentaire santé. Toutefois, il n’existe pas de traitement informatique des soins car les nombreux logiciels vétérinaires sont bien trop différents. Une homogénéisation avec un système de télétransmission des factures chez les assureurs proposant une protection santé animale est donc, pour l’instant, totalement inenvisageable.

Vous devez alors remplir la feuille de soins fournie par votre vétérinaire, en rappelant vos coordonnées, le numéro d’identification de votre animal, son nom, l’espèce à laquelle il appartient et le numéro de police d’assurance correspondant. Le vétérinaire remplit pour sa part la partie qui lui incombe, en mentionnant principalement les hypothèses de diagnostic et le montant global qui vous est facturé. La feuille de soins dûment remplie par les deux parties ainsi que la facture du vétérinaire sont ensuite envoyées à l’assureur.

Une copie de l’ordonnance est également jointe, ce qui évite au vétérinaire à devoir détailler les traitements prescrits. La compagnie d’assurance vérifie le niveau du plafond et si celui-ci n’a pas encore été atteint dans l’année en cours. Puis, le remboursement est effectué par virement bancaire ou par chèque dans un délai pouvant aller de cinq jours à un mois.

La prise en compte de la franchise et du taux de remboursement

Afin de pallier au phénomène de surconsommation médicale, les compagnies d’assurance applique une franchise correspondant à une dépense restant à la charge du propriétaire de l’animal assuré. Ainsi, les remboursements de l’assurance santé pour votre compagnon à quatre pattes ne couvrent pas la totalité des frais engagés.

Certaines assurances santé animale ne déduisent une franchise qu’une fois par an mais votre assureur peut parfaitement vous appliquer une franchise à chaque acte. Par ailleurs, la compagnie d’assurance appliquera le taux de remboursement correspondant à la formule choisie par le maître avant de procéder à l’indemnisation. Le taux de prise en charge varie d’une formule à l’autre, allant de 50 % à 100 %.

Signaler le recours à un forfait prévention

Si la formule à laquelle vous avez optée comprend un forfait prévention, n’oubliez pas d’indiquer que vous souhaitez affecter les frais à cette somme mise à votre disposition chaque année.

Elle peut servir pour des actes vétérinaires non pris en charge par l’assurance, mais aussi des vaccins, l’achat chez le vétérinaire de produit d’entretien comme le shampoing, les croquettes, et de soin comme le vermifuge et les antiparasitaires.

Un délai de carence

Le délai de carence évite les abus des maîtres peu scrupuleux qui tenteraient d’assurer un animal déjà malade ou accidenté. Vous ne pouvez donc pas prétendre à un remboursement pendant une période de 30 à 120 jours.

Assurance animaux : comment se faire rembourser ?
5 (100%) 1 vote